[./expo_sorgelpag.html]
L’EXPOSITION JACQUES SORGEL Suite de l’expo....
[./expos_museepag.html]
... retour
Il y a des tâches aisées et d’autres qui le sont beaucoup moins. Pousser un cri de rage ou exhaler un soupir d’extase est relativement facile mais extraire l’intelligible d’une émotion profonde et la rendre communicable c’est une définition de l’art et selon une formule devenue proverbiale « l’art est difficile ». Pourquoi en est-il ainsi ? Parce que probablement tout art véritable touche au plus profond d’un mystère. Il appartient au sacré, aux dieux, aux racines de la vie, aux racines du ciel. En ce sens, toute analyse d’une œuvre même la plus sincère, la plus profonde, la moins irrespectueuse est condamnée au ridicule d’une certaine superficialité. L’absolu ne peut s’analyser. On ne dissèque pas du vivant. On ne peut que procéder avec la plus grande précaution à quelques prélèvements mais la partie ne rendra jamais compte de l’ensemble. L’ensemble est sacré. Le peintre Sorgel m’a fait l’honneur de me demander un commentaire de chacun de ses tableaux de son exposition 2009. Par amitié, je ne peux lui refuser de tenter l’expérience dans laquelle chacune de ses recherches sera forcément colorée des éclaboussures de mon propre sang. Ne criez pas à l’outrance. La matière et l’esprit sont deux perspectives différentes sur le même objet. Mieux, je crois que la matière inerte ou vivante n’est qu’une manifestation profane, un aspect partiel et provisoire du Un le Tout. Oser choisir et mettre en valeur pour le partager un aspect extérieur du Tout est donc au moins aussi périlleux qu’une transfusion sanguine. Les forces invisibles qui nous animent l’un et l’autre sont-elles compatibles ? En partie c’est probable. C’est donc cette partie de l’esprit de Sorgel que je vais tenter d’approcher avec vous en espérant follement peut-être un effet d’hologramme. Mais la partie du Tout ? A vous, mais surtout à lui de juger. Mon amitié lui fait confiance comme celle de Montaigne le faisait de La Boétie quand il l’expliquait ainsi « Parce que c’était lui et parce que c’était moi. » Alain Querre
« Babel, ma belle » Il faut croire qu’on se prélasse dans les livres de Sorgel. On y installe des appartements sur quinze étages tous habités par des musiciens. Sorgel est-il musicien ? Se voit-il grattant une contrebasse ou faisant tournoyer sa trompette au sommet d’un entonnoir ? Dans l’affirmative il semble bien que le balancement heureux de ses collines, l’ivresse admirablement rythmée de ses constructions et le vent libérateur gonflant ses voiles naissent d’une poussée musicale intérieure digne des anciens magiciens de la Nouvelle Orléans. Attention ! Cet homme est explosif !
[http://www.saint-emilion.org]
[http://www.saint-emilion-tourisme.com]
Musée souterrain de la Poterie de Saint-Emilion
Hospices de la Madeleine 21, rue André Loiseau 33330 SAINT-EMILION tél. : 05 57 24 60 93
[mailto:stemilion-museepoterie@orange.fr;mistral.video@free.fr;lidoire@club-internet.fr]
[./page_6pag.html]
Ouvert tous les jours de 10 h à 19h stemilion-museepoterie@orange.fr Comment venir ?
[./indexpag.html]
[./page_2pag.html]
[./page_7pag.html]
[./contemppag.html]
[./musee_3dpag.html]
[./arcppapag.html]
[./expos_museepag.html]
Accueil Présentation Musée en Relief Les expositions du Musée Contemporains Liens
[Web Creator] [LMSOFT]