WOHLFAHRT AU CLOITRE DE LA COLLEGIALE
[./expos_museepag.html]
... retour
[http://www.saint-emilion.org]
[http://www.saint-emilion-tourisme.com]
Musée souterrain de la Poterie de Saint-Emilion
Hospices de la Madeleine 21, rue André Loiseau 33330 SAINT-EMILION tél. : 05 57 24 60 93
[mailto:stemilion-museepoterie@orange.fr;mistral.video@free.fr;lidoire@club-internet.fr]
[./page_6pag.html]
Ouvert tous les jours de 10 h à 19h stemilion-museepoterie@orange.fr Comment venir ?
Permettez-nous de vous inviter à une fête de famille à rencontrer en chair, en os et en esprit un grand ami à nous Michel Wohlfahrt peintre sculpteur d’élite dont les œuvres reflètent admirablement tous nos rêves, même les plus ambitieux. Partager un tel idéal nous ne savons ni lui ni moi comment c’est possible. Par contre lui à travers ses œuvres et moi à travers les vins que j’ai rêvés et réalisés nous avons approché par des voies différentes le même idéal. Au nom de la municipalité, de l’Office de Tourisme et de l’A.R.C.P.P.A. je vous invite donc à nous retrouver dans le cloître de l’église collégiale de Saint Emilion le vendredi 2 juillet 2010 à 18 h 30 pour l’inauguration de l’exposition, mais aussi pendant la durée de l’exposition pour vous régaler d’une quarantaine d’œuvres grandeur nature fruits admirables d’une vie consacrée à la recherche du Beau et du Vrai, de ce qui est intemporel et universel en vous, en lui et en moi, vous attendent. Ne manquez pas ce bonheur ! Alain Querre
Dans le cloître de l’église collégiale du 7 juin au 31 août 2010. Pour employer le langage contemporain, nous vivons une époque très coincée. Contrairement aux apparences fournies par le monde médiatique qui multiplie les déshabillages et désacralise les gestes de l’amour parce que l’obscénité virtuelle plait aux impuissants l’esprit chante toujours juste dans les œuvres de certains artistes et on aimerait rencontrer leurs œuvres à l’air libre, dans les espaces publics au lieu d’être contraints d’aller les chercher « au parloir » des prisons que sont devenus certains musées. La ville de Saint-Emilion permet aujourd’hui dans l’intérêt de tous la libération des sculptures de Michel Wohlfahrt en leur offrant quelques uns de ses plus beaux sites pour rencontrer ceux qui les fréquentent. Elle accomplit ainsi un geste d’une grande portée artistique, intellectuelle et sociale qui mérite d’être signalé. Les artistes véritables comme cet extraordinaire sculpteur de formes et de couleurs qu’est Michel Wohlfahrt lavent nos yeux, nos cerveaux et nos cœurs des préjugés poussiéreux qui nous empêchent de jouir totalement du bonheur d’être vivants. Nos yeux cachés par des œillères, des lunettes de soleil, des cagoules (et même des burkas !) ont besoin d’être débarrassés de ces pansements. Nos oreilles sont faites pour entendre la voix du vent sur des formes parfaites, nos mains pour apprécier la réalité d’une beauté qui nous surprend car on nous en a privés , hélas depuis trop longtemps. Ne cherchons pas les coupables de cette misère. Nous l’acceptons, donc nous en portons tous la responsabilité. Tous certes sauf Monsieur Lenormand président de l’Office de Tourisme de Saint-Emilion et son équipe qui avec l’aide des élus de la commune, de l’abbé de Rozière et des amis du Musée de la poterie ont permis le rassemblement d’une trentaine de sculptures toutes plus extraordinaires les unes que les autres dans le cloître attenant à l’Office de Tourisme. Quelques toits du village et quelques caves profondes ont depuis des années déjà servi d’asile à certaines de ces œuvres originales. Mais pour la première fois c’est face à face et sur le même niveau, sans barrières ni grilles protectrices, que vous pourrez rencontrer ces personnages grandeur nature, rencontres dont certaines seront inoubliables. Je pense en écrivant ces lignes à un inexorable roi du désert, à sa douce compagne dont la robe de soie bleue reflète un ciel changeant, je pense au compagnon d’Ulysse, vous savez celui qui a crevé les outres des vents destructeurs. Il est là suant sa faute sous le regard terrible et plein de reproches de sa femme qui sait… Mais la jeune Vérité elle aussi a jailli de son puits. Elle est là, à côté toute rose et plus haute que tous. Elle ne peut plus échapper aux regards émerveillés par sa jeunesse éblouissante. Mais je ne veux pas déflorer le bonheur des milliers de curieux qui profiteront cet été de l’entrée libre du cloître pour y rencontrer face à face leurs propres rêves de jeunesse matérialisés par un artiste exceptionnel Michel Wohlfahrt. Du 7 juin au 31 août 2010 ne manquez pas ce rendez-vous avec la création la plus vraie et la plus ensoleillée de notre époque. Des bronzes du même artiste seront présentés en même temps et en entrée libre dans la billetterie du Musée de la Poterie, 21 rue André Loiseau à 200 mètres de la Tour du Roi. Cette liberté n’a pas de prix ! Elle se terminera fin août. N’attendez pas pour en profiter.
Photos Dominique Bernard
[./indexpag.html]
[./page_2pag.html]
[./page_7pag.html]
[./contemppag.html]
[./musee_3dpag.html]
[./arcppapag.html]
[./expos_museepag.html]
Accueil Présentation Musée en Relief Les expositions du Musée Contemporains Liens
[Web Creator] [LMSOFT]